Le jeûne intermittent a dépassé son rôle de tendance des célébrités, à mesure que de plus en plus de preuves de sa perte de poids et d’autres avantages émergent. Rechercher suggère que les personnes qui pratiquent le jeûne intermittent perdent à peu près la même quantité de poids que celles qui suivent un régime standard de restriction calorique qui limite 500 calories par jour. Le jeûne régulier semble être bénéfique pour la santé métabolique. Il aide à la réduction de la pression artérielle, LDL[bad] cholestérol, triglycérides et résistance à l’insuline.

Les effets du jeûne intermittent sur la perte de poids

Qu’est-ce qu’un régime de jeûne intermittent ?

En général, le jeûne intermittent (FI) fait référence à tout régime alimentaire qui alterne des périodes de jeûne avec des aliments. Il existe de nombreux plans disponibles, y compris ceux qui limitent les calories uniquement à certaines heures de la journée ou certains jours de la semaine. La principale distinction entre les régimes IF et les régimes hypocaloriques traditionnels est que IF ne limite pas les portions ou les aliments, mais uniquement lorsqu’ils sont consommés.

Quels types de plans de jeûne intermittent favorisent la perte de poids ?

  • Jeûne alterné (ADF)
  • Le régime 5:2
  • Alimentation limitée dans le temps (TRE)

Dans le jeûne alterné, une journée d’alimentation illimitée est suivie d’une journée de jeûne, avec 500 calories consommées en un repas représentant la totalité de l’apport calorique quotidien. Le régime 5: 2 est une variante modifiée du jeûne alterné dans lequel cinq “jours de fête” et deux “jours de jeûne” sont alternés chaque semaine. L’alimentation limitée dans le temps (TRE) limite les repas quotidiens à un nombre d’heures défini, suivi d’un jeûne de 16 heures. (Il n’y a pas de limitation calorique pendant la période de repas avec une alimentation limitée dans le temps.)

Le jeûne intermittent est-il bénéfique pour tout le monde ?

Le jeûne est généralement associé à des sensations de somnolence et à une incapacité à se concentrer. D’autre part, de nombreux participants ont déclaré se sentir plus énergiques les jours de jeûne.

Selon des études, il existe différents groupes de personnes qui ne devraient pas jeûner. Les personnes suivantes en font partie :

  • Ceux qui attendent un enfant ou allaitent un bébé
  • Les moins de 12 ans
  • Ceux qui ont des antécédents de troubles alimentaires
  • Ceux qui ont un IMC inférieur à 18,5
  • Les travailleurs de quarts
  • Les personnes qui doivent prendre régulièrement des médicaments avec de la nourriture

Le jeûne intermittent doit être abordé avec prudence par les personnes atteintes de diabète, en particulier de diabète de type 1. Le jeûne régulier n’est pas pour tout le monde. Cela fonctionnera probablement efficacement pour les personnes qui savent sauter des repas, comme celles qui ne prennent pas de petit-déjeuner ou qui dépensent la majorité de leurs calories pendant les repas et qui ne grignotent pas fréquemment.

Comment tirer le meilleur parti du jeûne intermittent

C’est une bonne idée de commencer progressivement le jeûne intermittent si vous souhaitez l’essayer. Vous pouvez augmenter progressivement votre fenêtre de jeûne si vous êtes performant.

  • Accordez-vous suffisamment de temps pour vous adapter.
  • Faites de la qualité de votre alimentation une priorité.
  • Ne remettez pas à plus tard l’exercice.
  • Évitez de consommer des boissons alcoolisées.

Share This Story